TOUT lire, ...POUR CEUX QUI DÉSESPÈRENT VRAIE-MENT...

Il y a de cela mille ans, alors que quelques chèvres paissaient tranquillement, un enfant jouait parmi elles. Il ramassait des cailloux, explorait les environs et gambadait sur les sentiers, tout en gardant un oeil attentif sur le troupeau dont on lui avait confié la responsabilité.
Malheureusement, une branche le fit trébucher, il se cassa la cheville.                                  Lorsqu'on vint lui porter secours, il n'avait plus assez de force pour retrouver les chèvres qui, entretemps, s'étaient dispersées...

Les gens du village le soignèrent, tandis que ses parents, désemparés d'avoir perdu leur unique source de nourriture, décidèrent en châtiment, d'abandonner l'enfant...

Désormais sans famille, affamé et boitant sur sa jambe mal réparée, il se mit à tomber
dans les abîmes d'un désespoir si vaste, que son seul réconfort, croyait - il...était la mort...

Il était persuadé d'avoir tout perdu, que la vie ne se réduisait qu'à un troupeau de chèvres et à des parents négligents.

Pensant s'épargner une existence misérable et apaiser son chagrin, il rejoignit la rivière pour se jeter dedans...
C'est alors qu'arriva une femme. Elle faisait si peur à voir tant les années ne l'avaient pas épargnées en rides et en sillons... Pourtant, dans ses yeux brillaient la sagesse et l'Amour neuf d'une mère pour son enfant...
En silence, elle prit le petit garçon et le berça... Tandis qu'il pleurait sa peine dans les bras décharnés de l'inconnue, celle- ci lui expliqua que dans chaque être se trouvait un soupçon d'Amour. Parfois, il fallait faire preuve de patience et de bonté envers l'Autre pour apercevoir en lui cette lueur profonde. Mais en chaque personne rencontrée, de la plus vile à la plus sainte, on pouvait la voir briller...
Quand on parvient à se défaire de ses peurs et de ses doutes, quand on parvient à Voir la flamme sacrée qui anime tout ce qui respire, alors il n'y a plus besoin ni de chèvres,ni de foyer, car le monde devient notre maison, notre source d'abondance et de satisfaction.Et cette lumière sacrée qui brille en chacun, devient l'Amour qui nous nourrit, celui dont on croyait manquer et dont on a besoin pour exister...

L'enfant sécha ses larmes. Il avait toujours envie de mourir, mais quelque chose en lui, semblait apaisé. Car cette femme, il l'avait vu briller, et avait senti l'Amour qu'elle partageait.
Alors il prit la route, espérant que l'inconnue ait raison, et que sur son chemin,l'attendrait d'autres rencontres au goût d'espoir et de Vie...
Il s'abrita sous les roches, sous les arbres et les tentes de fortune, il apprit à se satisfaire de fruits et de petits gibiers, acceptant de bonne grâce tout ce que la terre lui offrait. Car lui qui n'avait rien, la nature gardait toujours une part d'elle à lui donner, le nourrissant et l'abritant, le réconfortant de sa beauté et lui apprenant de précieuses leçons parfois... par sa dureté.

Celà était donc son Chemin...! Son Chemin d'Expériences....                                                                        À force de marcher et au hasard des routes et des chemins, il vint à croiser des gens de tout horizon, et avec eux, sa vision du monde s'élargit. En échange de quelques menus travaux, on lui offrit de l'eau, du pain et surtout, un peu de compagnie.

L'enfant était humble et discret. Il n'avait aucun but, sinon celui d'avancer et de s'éloigner de tout ce qui le rappelait à une vie pauvre et limitée. Sa blessure intérieure était loin d'être pansée, mais il était devenu assez curieux de ce que la vie lui réservait pour ne plus avoir à mourir de suite.                                                        Encore un peu, il attendrait...
Au fur et à mesure de son périple, il tissa un réseau d'un village à l'autre, et bientôt,chacun recevait l'enfant comme on reçoit un Prince... Il était devenu porteur de nouvelles, et en traversant le pays, chacun l'attendait avec impatience, si bien qu'il ne manquait jamais de rien...!

On cherchait sa compagnie, car il était passionnant d'entendre parler celui qui traversait la vie malgré les difficultés, celui qui avançait en acceptant de ne rien posséder mais d'être plus Riche qu'eux ne l'avaient jamais été...! ! !
L'enfant était maintenant devenu grand, et il n'aspirait plus du tout à mourir. Chaque pas en avant était sa liberté, son bonheur et son hymne à Vivre et à Aimer.
Un jour, il décida de revenir à l'endroit où sa vie avait basculé...

Il voulait simplement savourer sa chance, voir à quel point le Temps avait passé et se recueillir sur tout ce qu'il aurait manquait si ce jour là, il s'était noyé.
C'est alors que près de la rive, se tenait la même femme qui l'avait sauvé. Maintenant vieille, si vieille qu'au fond de ses yeux, la nostalgie et le chagrin avaient fini par s'y loger... Le jeune homme vint vers elle et lui demanda si elle se souvenait, mais la vieille femme semblait avoir oublié. Le jeune homme insista, lui rendant grâce de l'avoir empêché de commettre l'irréparable. Mais la vieille femme ne se rappelait toujours pas, semblait perdue, lasse et fatiguée... Alors le jeune homme, comme elle l'avait fait autrefois, la prit dans ses bras...
La vieille femme sourit et dans une larme, lui dit ceci : "Mon esprit ne se rappelle pas... Mais mon Coeur, lui, Sait que dans chaque être brille l'Amour. Ce jourlà, dis-tu, je t'ai sauvé... Mais toi ? Qu'as- tu fait en échange ? Et bien tu viens de me rappeler cet Amour dont je suis capable et que j'avais lui aussi oublié... C'est moi qui te remercie, car aujourd’hui, c'est moi que tu viens de sauver."
...........LA MORALE DE CE QUE JE VOUS CONTE ?.....
Il est à retenir de cette histoire, que rien au monde n'est une Epreuve. La seule difficulté se trouve en vous. Quand la vie sème des Expériences sur votre route, ne leur donnez pas le pouvoir de vous détruire ou de vous sauver.

VOUS SEUL ETES APTE A DECIDER ! ! !.
Demeurer dans les ténèbres, penser, croire que la vie se joue de vous, c'est un leurre,c'est une illusion du Malin !
D'autres perspectives vous sont offertes, faites le choix de les explorer, de regarder les choses avec plus de recul et de justesse, de trouver sur ce chemin chaotique, la façon d'Avancer et d'Evoluer.
C'est à vous de décider à quoi vous serviront ces Expériences, et vous ne pouvez rejeter la faute de votre malheur sur elles, car elles ne sont que des faits. C'est vous qui détenez le pouvoir de créer, à partir de ces expériences, du bon ou du mauvais pour vous- même.

Soyez cet enfant qui a tout perdu mais qui a choisi d'Avancer, de Découvrir un Monde plus vaste, plus aimant et prometteur que celui dans lequel il était né, que celui où il a tant pleuré...
Et soyez cette ''vieille femme'' qui lui a tendu la main et qui a fait briller pour Deux, l'Amour qu'elle portait en elle...
Car l'un et l'autre sont comme chacun de nous, capables de flancher mais aussi et surtout, de trouver la force d'avancer. Tendez la main et acceptez celle que l'on vous tend, offrez votre Amour et sachez recevoir Celui des autres.
Vivez... Vivez et tenez bon. Car en abandonnant maintenant, vous ne connaîtrez jamais les merveilles qui vous sont dues.

Le chemin est parfois long pour arriver jusqu'à elles, mais si précieux pour vous, si précieux pour votre évolution...

Lachez votre 'couverture', sortez du 'lit' et affrontez vos Peurs, vos Doutes, vos Chagrins et tout ce qui vous mène à la Destruction...! ! !
Car un Jour renaîtra le Printemps, et votre Coeur brillera si fort de Courage, qu'il Eclairera tous ceux qui comme vous avant, avaient besoin qu'on les Aide...!


Je vous Aime.Je vous Aime tant....

paul,Artisan d'Ame

                                              Source : Texte inspirant de l 'écrivain Marie Ribeill

Musique à écouter...pour lire....puis méditer...

panseur de maux...

 

 

 

QUI DEMANDE...RECOIT !

 

QUI CHERCHE...TROUVE !

 

QUI FRAPPE...,

                    ON OUVRIRA !

            

                                             Saint LUC (évangile)

LÂCHER-PRISE ... ??? ! ! ! !

 

L’art du lâcher prise

 

Nul ne peut ignorer que notre santé physique est étroitement liée à notre santé mentale…

Nous avons tous vécu un moment dans notre vie où toute notre existence du moment semblait brouillée, embrumée par les flots d’émotions ou de soucis quotidiens dont nous ignorions l’attitude pour y remédier.

Notre corps, lui, s’en souvient, car notre organisme réagit au stress, à la nervosité ou aux inquiétudes,.. qui se traduisent par de la fatigue (physique et/ou psychique), ou par des signes plus importants de la sphère pathologique.

 

Il est donc indispensable de prendre soin de soi afin de trouver l’équilibre entre le corps et l’esprit, entre l’activité psychique et l’activité physique, l’un ne doit pas empiéter sur l’autre sans quoi la « jauge de fatigue » s’en ressentira. (Il ne s’agit pas là de fatigue « naturelle » de fin de journée, mais bien de la fatigue que l’on ressent en des moments de stress intense, par exemple)

 

a-lacher-prise

 

Lâcher prise…pourquoi on ne lâche pas…

Pourquoi ne voulons-nous pas, ou ne pouvons-nous pas lâcher prise?

Derrière cette question se cachent en général des peurs (inconscientes ou non), souvent ancrées depuis des années qui font que cette attitude devient une habitude de « ne pas lâcher prise« , car sous ces peurs nous trouvons la volonté de maîtriser et/ou la volonté de garder le contrôle.

Une illusion qui nous veut du mal..

Or garder le contrôle ou la volonté de maîtriser est une pure illusion.

La maîtrise et le contrôle nuisent à la personne qui en use d’une part, et d’autre part, il est illusoire de croire que nous puissions résoudre une situation ou un problème ou que l’on obtienne ce que l’on veut par ce processus.

En effet, la vie est fluidité (le flot de la vie), elle est impermanence (tout peut changer d’une minute à l’autre), et tout contrôle est une forme de blocage de l’énergie de la vie, un blocage de la vie elle-même et de ce qu’elle peut nous apporter.

Toute énergie « bloquée » ne peut circuler, or la maîtrise et le contrôle sont une action de blocage de la part du mental (ou du psychisme).

Comment pouvons-nous trouver une solution adéquate à une situation donnée alors que nous n’avons pas l’attitude, la disponibilité mentale adaptée pour l’accueillir?

Lorsque l’on est dans une dynamique de contrôle/maîtrise, nous manifestons de la peur et un manque de confiance (en nous, en la vie, en l’autre) de ce qui pourrait arriver ou « nous » arriver. Le contrôle embrouille l’esprit, et la solution pour résoudre une situation ou un problème dans les meilleures conditions est d’avoir l’esprit « clair » afin de prendre les décisions les plus adaptées pour un problème posé.

Le contrôle est guidé par la peur, le lâcher prise est porté par la confiance.

 

Le contrôle n’aiguille pas vers la solution; le lâcher prise nous apporte la solution adaptée.

 

Le lâcher prise, le détachement ce n’est pas renoncer, ni se résigner.

C’est accepter de prendre un temps d’arrêt et de laisser les choses s’accomplir avec confiance.

Lâcher prise, c’est continuer de vivre au-delà de ce que nous dicte un mental qui nous berce d’illusions, qui nous dit que nous devons nous attacher à ce qui nous entrave au risque de ne pas voir nos souhaits se réaliser.

Or, nous attirons à nous ce à quoi nous passons notre temps à penser; nous avons des peurs ancrées, nous attirons à nous ces peurs si nous les entretenons au quotidien (et à force, elles se réalisent).

C’est le mental qui nous dit que nous n’avons pas assez de contrôle pour écarter ces peurs, et qu’il faut contrôler un peu plus pour nous en écarter…alors que le chemin le plus facile pour s’en détacher est de lâcher prise et laisser faire les choses, avec confiance.

 

Le contrôle, la maîtrise sont une illusion par lequel notre mental nous fait croire que nous avons le pouvoir.

 

 

9PhilosophePerturbe

 

 

Qui peut réellement lâcher prise?

A moins de pratiquer régulièrement certaines activités de relaxation, de méditation, ou la sophrologie, le lâcher prise est une notion qui reste pour beaucoup un concept inatteignable...

Mais c’est une erreur...tout le monde peut lâcher prise en persévérant et en s’inscrivant dans une forme de discipline, qui deviendra une habitude et un besoin avec le temps. C’est la pratique qui induit le besoin ou l’automatisme.

Lâcher prise, implique parfois que nous devons nous changer nous-même, ou admettre que nous avons nos propres limites…..

Aller au-delà de ce que l’on croit possible, c’est aller au-delà de ses limites…Car tout est possible.

Nos limites sont celles que l’on se pose à soi-même; elles peuvent être repoussées avec la volonté, l’intention et parfois un accompagnement afin de savoir vers où nous pouvons/voulons aller.

La clé est de décider d’emprunter le chemin vers un mieux être, un chemin nous ouvrant la voie de la santé d’une part et le chemin d’une autre conception de sa vie, de la vie.

 

La vie est ce que l’on en fait…

On est ce que l’on croit…

 

 

Des clés pour atteindre le lâcher prise

Une notion importante à retenir dans la voie du lâcher prise est celle du moment présent.

Vivre le moment présent, c’est se situer dans une bulle où seul le présent existe, c’est à dire que ni le passé, ni le futur n’ont lieu d’être et toutes émotions associées à l’inquiétude ou autres, n’ont lieu d’exister.

Vivre l’instant présent est une opportunité de se libérer de ce dont on a plus besoin, c’est regarder LA réalité et non SA réalité qui est malléable selon notre état d’esprit ou humeur.

Vivre l’instant présent, c’est vivre dans « l’ici et maintenant », dénué de tout soucis de quelque nature que ce soit.

Faites une pause et demandez-vous : « Comment je me sens dans l’ici et maintenant, dans CE moment présent? »

Même si l’art du lâcher prise demande un peu d’entrainement au quotidien pour que cela deviennent une habitude, certaines activités peuvent contribuer à notre bien-être du moment présent :

  • Pratiquer la photo, et se concentrer sur l’objectif de prise de vue
  • Jardiner, et sentir les mains plonger dans la terre
  • Méditer, pour ressentir tout notre être
  • Dessiner,…..pour s’ancrer dans le présent.
  • Exercices d’ancrage et de respiration.

 

Plusieurs étapes sont nécessaires dans le processus du chemin de lâcher-prise.

D’abord la prise de conscience, puis accepter la réalité telle qu’elle est. Si nous n’acceptons pas une situation, nous bloquons les possibilités de solutions qui nous pourrions trouver pour résoudre le problème.

C’est aussi faire le deuil des choses sur lesquelles nous n’avons aucun pouvoir. Nous vivons des situations que nous ne pouvons pas contrôler, comme par exemple un retard de train ou d’avion. Le lâcher prise sera salvateur, car se mettre en colère ou s’énerver ne changera en rien la situation. Nous nous posons nous-même en situation de souffrance si nous acceptons des émotions négatives nous submerger.

Nourrir la confiance en soi/l’estime de soi afin d’apprivoiser les moments un peu plus difficile à traverser, qui sera notre « atout » le plus puissant dans ce domaine….et dans tous les autres.

 

lacher-prise

Lorsque tout va mal, dites vous qu'il n'y a pas d'échecs, seulement des opportunités d'apprendre. Il faut effacer le mot "échec" de votre vocabulaire.

Et oui ce n’est pas facile, mais certaines personnes arrivent mieux que d’autres à franchir les obstacles de la vie lorsque tout va mal. La réponse se trouve dans leur comportement, et dans leur manière de voir les choses. Voici 13 choses à garder à l'esprit quand la vie vous joue des tours :

1. Ce qui est, est.

"C'est notre résistance à ce qui est et à ce que nous ne pouvons pas changer, qui cause la souffrance" disait Bouddha. Je vous invite à y réfléchir un instant : ça signifie que nous ne souffrons que lorsque nous cherchons à résister aux choses immuables . Si vous pouvez changer quelque chose, alors agissez ! Mais si vous ne pouvez rien faire, alors il vous reste deux choix : (1) accepter la situation et vous débarrasser des sentiments négatifs ou (2), souffrir en vous enfermant dans les lamentations et dans une obsession destructrice.

2. C'est seulement un problème si vous pensez que c'est un problème.

Très souvent, nous sommes nous-mêmes notre propre pire ennemi. Le bonheur est entièrement dépendant de la perspective et de la manière d'envisager la réalité. Si vous vous dites que quelque chose est un problème, alors vos pensées seront fatalement négatives. Mais si vous vous dites que c'est une expérience dont vous pouvez tirer un enseignement, une leçon, alors soudain le problème se transforme en un élément positif et acceptable.

3. Si vous voulez que les choses changent, vous devez commencer par changer vous-même.

Nous percevons le monde extérieur comme une projection de notre monde intérieur. Les deux interagissent, un peu comme une sorte de miroir. Vous connaissez des gens dont les vies sont chaotiques, stressantes ? N'est-ce pas un peu parce qu'ils sont eux-mêmes stressés à l'intérieur ? Eh oui. Nous avons coutume de raisonner en nous disant que changer les choses qui nous entourent, vont changer la manière dont nous nous sentons. Mais si nous prenons ce raisonnement à l'inverse, tout devient beaucoup plus simple.

4. Il n'y a pas d'échecs -- seulement des opportunités d'apprendre.

Il faut supprimer le mot "échec" de notre vocabulaire. Toutes les personnes qui ont réussi des choses extraordinaires ont connu des échecs, encore et encore. C'est logique, finalement : comment peut on savoir ce que nous devons éviter, autrement qu'en faisant des ‘essais erreurs’ ? Thomas Edison a dit, "Je n'ai jamais connu l'échec en inventant l'ampoule électrique. J'ai juste commencé par trouver 99 façons de faire qui ne marchaient pas." Alors regardons nos erreurs bien en face, et apprenons pour faire mieux la prochaine fois.

5. Si vous n'obtenez pas ce que vous voulez, quelque chose de meilleur viendra vers vous.

Oui, c'est très dur à croire parfois... Mais c'est vrai. Quand vous prenez du recul sur votre vie et que vous regardez en arrière, vous verrez que finalement, nombreux sont les cas où c'était une bonne chose que vous n'ayez pas réussi à obtenir ce que vous souhaitiez de prime abord. Par exemple, peut être que ce boulot que vous n'avez pas réussi à décrocher, vous aurait obligé à passer moins de temps avec votre famille, tandis que le poste que vous avez obtenu par la suite vous permet une plus grande flexibilité dans vos horaires...

6. Profitez de l'instant présent.

C'est un moment unique, que vous ne connaîtrez qu'une seule fois dans votre vie... Alors appréciez le à sa juste valeur ! Il y a toujours quelque chose de précieux dans chaque petit instant, même dans ceux qui vous paraissent les plus insignifiants. Ne laissez pas les choses vous passer devant. Bientôt ce ne sera plus que de frêles souvenirs... Et en y repensant des années plus tard, vous pourriez même en venir à regretter des moments qui ne vous paraissaient pas particulièrement heureux alors.

7. Libérez vous de vos désirs.

La plupart des gens vivent avec "l'esprit attaché". Cela signifie simplement qu'ils s'attachent et s'agrippent excessivement à un désir particulier, et quand ils n'obtiennent pas ce qu'ils veulent, leurs émotions sombrent dans la négativité. Essayez de pratiquer "l'esprit détaché". Ainsi, lorsque vous désirez quelque chose, vous resterez toujours heureux, même si vous ne l'obtenez pas. Rappelez vous que vous pouviez très bien vivre sans assouvir ce désir jusqu'à présent.

8. Essayez de comprendre vos peurs, et tentez de les surmonter.

Elles peuvent vous enseigner beaucoup. En les surmontant, vous vous sentirez puissant. Il suffit simplement d'un peu de pratique pour les affronter.

9. Autorisez vous à être heureux.

Croyez le ou non, de nombreuses personnes ne se permettent pas de s'amuser. Elles ne savent pas comment s'y prendre pour être heureuses. En fait, elles sont si attachées à leurs problèmes et au stress, qu'elles ne sauraient même plus se définir sans eux. Si elles étaient calme, elles ne reconnaîtraient même plus... Alors permettez-vous d'être heureux ! Même si c'est pour un court instant. C'est sur cela qu'il faut se concentrer.

10. Arrêtez de vous comparer aux autres.

Mais si vous devez le faire, alors comparez vous à ceux qui ont moins de chance que vous. Vous êtes chômeur ? Dites vous que vous avez la chance de vivre dans un pays qui donne des indemnités pour le chômage. Dans le monde, la plupart des gens vivent avec moins de 700 euros par an. Vous ne ressemblez pas à Angélina Jolie ni Brad Pitt ? Eh bien, je vous rassure, vous n’êtes pas les seuls. Et vous êtes probablement beaucoup mieux que de nombreuses personnes. Concentrez vous sur ce point là.

11.Vous n'êtes pas une victime.

Vous devez suivre votre propre chemin. Vous êtes seulement victime de vos propres pensées, paroles et actions. Personne ne vous "fait" du mal. Vous vous créez votre propre expérience. Prenez la responsabilité de vos actions et tâchez de comprendre que vous pouvez sortir de ces moments difficiles. Vous devez juste commencer par changer vos pensées et vos actions. Abandonnez votre mentalité de victime et devenez un gagnant !

12.Les choses peuvent et vont changer.

Lorsqu’on est bloqué dans une situation difficile, nous nous disons souvent qu'il n'y a aucun moyen de s’en sortir. Nous pensons que rien ne changera jamais. Et pourtant, les choses peuvent changer ! Rien n'est permanent. Alors, cessez de penser que les choses ne changeront jamais. C'est faux. Mais vous devrez agir pour cela. Rien n'arrivera tout seul, comme par magie.

13.Tout est possible.

Des miracles se produisent chaque jour. Vraiment. Il suffit de regarder autour de vous. Des gens trouvent l'amour, guérissent du cancer, etc. Tout ce que vous devez faire, c'est croire à votre chance, et lui laisser la possibilité d'exister. Ainsi, vous aurez gagné la bataille !