9. mai, 2017

Jésus...était-il Dieu...? ou bien seulement un Grand Religieux...?

Un grand enseignant de principes moraux ?

Même les adhérents d’autres religions reconnaissent que Jésus fut un grand enseignant de principes moraux. Le dirigeant indien, Mahatma Gandhi, parlait avec admiration de la vie sainte et des paroles profondes de Jésus...

De même, l’érudit juif, Joseph Klausner, a écrit :  Il est universellement reconnu…que Christ enseigna les lois éthiques les plus pures et les plus sublimes…qui font pâlir les préceptes moraux et les maximes des hommes les plus sages de l’antiquité. . .

Le Sermon sur la Montagne de Jésus a été appelé l’enseignement le plus superlatif jamais prononcé par un homme sur les principes d’éthique humaine. En fait, la plupart de ce que nous connaissons aujourd’hui comme  l’égalité des droits  découle vraiment de l’enseignement de Jésus. L’historien, Will Durant, un non-Chrétien, a dit de Jésus qu’  il vivait et combattait sans répit pour ‘l’égalité des droits’ ; dans les temps modernes, il aurait été exilé en Sibérie. ‘Que celui qui est le plus grand parmi vous soit aussi votre serviteur’—c’est l’envers de toute sagesse politique, de tout bon sens . . .

Beaucoup, comme Gandhi, ont tenté de séparer l’enseignement de Jésus sur les principes d’éthique de ses revendications concernant sa propre personne, étant convaincus qu’il était simplement un grand homme enseignant des principes moraux ambitieux. Ce fut l’approche d’un des pères fondateurs des Etats-Unis, le Président Thomas Jefferson, qui copiait-collait des extraits du Nouveau Testament, évitant les passages qui, selon lui, faisaient allusion à la déité de Jésus, et choisissant d’autres passages sur l’enseignement éthique et moral de Jésus... Jefferson transportait avec lui son Nouveau Testament tronqué et recomposé, regardant Jésus comme le plus grand enseignant de principes moraux ayant peut-être jamais existé ! ! !

En fait, les paroles mémorables de Jefferson dans la Déclaration d’Indépendance puisaient leur source dans l’enseignement de Jésus, que chaque personne est d’une importance égale et immense aux yeux de Dieu, indépendamment de son sexe, de sa race ou de son état social.

Le célèbre document déclare :  Nous tenons ces vérités comme allant d’elles-mêmes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont dotés par le Créateur de certains droits inaliénables… 

Mais Jefferson a ignoré une chose : si Jésus se réclamait "faussement" d’être Dieu, il ne pouvait pas être un bon enseignant de principes moraux.

Alors, est-ce que Jésus s’est vraiment réclamé d’être divin ?

Avant d’examiner ce que Jésus a prétendu..., nous devons considérer la possibilité qu’il était seulement un grand chef religieux. . .

Namasté... iéshua