8. juil., 2019

Texte

lundi 8 juillet 2019

« Quand une entreprise vous tient à cœur, si vous voulez être bien au point, bien armé pour la mener à bien, ne l’annoncez pas à l’avance.
Commencez à l’exécuter, vous aurez ensuite assez de temps pour la présenter et la commenter.
Pourquoi ces précautions ?
Parce qu’autour de vous, comme en vous, des entités obscures sont là, prêtes à vous faire obstacle en se servant des membres de votre famille, de vos amis, de vos collègues de travail, de vos voisins ; vous rencontrerez alors de grandes difficultés, ou même vous échouerez, tout simplement.
Sans parler de ceux qui, apparemment animés des meilleures intentions, vont essayer de vous décourager en disant :
« Mais vous croyez que ça en vaut la peine ?... Est-ce que vous ne devriez pas plutôt laisser ça à d’autres ? » 
Donc, autant que vous le pouvez, attendez que vos bons projets aient au moins un début de réalisation pour en parler.
Quand ils auront commencé à prendre forme, ce sera comme un arbre bien enraciné que les vents ne peuvent pas abattre.
Et cet arbre donnera des fruits que vous pourrez distribuer autour de vous... »

Omraam Mikhaël Aïvanhov